Nouvelle : « A la recherche du Noël parfait »

Bonne Année 2017!

Je vous souhaites à tous une excellente année 2017, joie, bonheur, santé et un peu d’argent aussi! 😉

Alors je sais que Noël est passé mais je voulais vous préparer une petite surprise pour cette période des fêtes. Voici donc une nouvelle que j’ai écrite sur le thème de Noël. Bonne lecture! (et n’hésitez pas à donner vos impressions en commentaires)

26635482890_7b09717351_k

« Lily marchait en se rendant à son travail, elle passa devant la vitrine d’un magasin. Sur un mannequin se trouvait un pull de Noël des plus kitchs, un renne avec un gros nez rouge en forme de pompon. Elle s’arrêta pour le contempler un instant. Elle adorait tous ces trucs un peu ringard, depuis la boule à neige jusqu’à ses boucles d’oreilles en forme de sapin. Elle hésita un instant et se dit qu’elle reviendrait l’acheter plus tard. Nous étions déjà le 23 Décembre et pour Lily cela voulait dire que le compte à rebours avait officiellement commencé. Elle avait déjà acheté tout ses cadeaux, la maison était entièrement décorée, le repas de fête déjà prévu et le frigo déjà pleins de bonnes choses pour le réveillon.

Depuis toujours Noël avait été sa fête préférée, et pourtant à chaque fois elle avait l’impression que ce jour n’était pas encore parfait. Chaque année surpassait la précédente, elle mettait les petits plats dans les grands, elle achetait le plus beau sapin, elle décorait la maison avec goût et harmonie, elle emballait les cadeaux aussi bien que possible… et malgré tout elle n’arrivait pas à la perfection qu’elle recherchait. A croire qu’il lui manquait quelque chose.

Lily venait tout juste d’arriver en bas de l’immeuble où elle travaillait. Elle prit l’ascenseur et arriva au deuxième étage où était situé son bureau. Elle commença à s’installer quand la musique de Jingle Bells retentit. C’était la sonnerie de son portable.
– Allo?
– Oui Lilly c’est moi. Je voulais savoir si tu passerais ce soir à la maison?
C’était la voix de sa mère.
– Non pourquoi?
– Et bien je voulais savoir si tu voulais passer pour que l’on fasse le menu ensemble?
– Quoi tu rigoles?! Tu n’y penses que maintenant? J’ai fait le menu il y a au moins un mois et les courses tout juste hier. Ne te préoccupes pas, laisses moi faire, comme d’habitude.
– Ah, déjà! Si tôt… répondit la mère un peu déçue.
– Ben oui mais ça passe tellement vite, tu verras que tu me remercieras. Et puis, avec toi les repas de fête ne sont pas parf…

Lily s’arrêta. Elle savait que ce n’était pas très gentil. Les repas de sa mère étaient toujours très bons mais ils n’étaient simplement pas assez bien pour le repas de Noël dont elle rêvait. Elle regretta donc son début de phrase aussitôt mais c’était déjà trop tard.
– Oui je comprends, tu as raison, répondit sa mère, résignée. Si tu veux, on s’occupera de la bûche.
– Oui voilà comme l’année dernière. N’oublies pas de racheter celle de la petite boulangerie, elle était…
– Parfaite, oui je sais.

Sa mère raccrocha. Lily culpabilisait. Elle ne voulait pas mettre en colère sa mère, et puis surtout c’était bientôt les fêtes et elle ne voulait pas que son repas de réveillon finisse en seconde guerre mondiale. Elle se dit qu’elle rattraperait le coup plus tard.

***

A la fin de la journée, elle s’arrêta à la boutique au pull kitch. Le magasin était assez différent des autres, il était plus petit et ressemblait un peu à ces boutiques vintage où tout les vêtements sont accrochés aux tringles dans le désordre. Lily questionna dès son arrivée la vendeuse sur le pull qu’elle avait vu sur le mannequin. Celle-ci, qui venait de lui annoncer que le pull de ses rêves n’était pas à vendre, la mise en colère. Lily commença alors à faire un scandale où n’était témoin qu’une vieille dame qui regardait les chaussons de l’autre côté du rayon principal.

Une dame d’une cinquantaine d’année, probablement la gérante, sortit alors de ce qui devait être l’arrière boutique. Elle questionna alors la vendeuse du regard. Celle-ci répondit:
– C’est cette jeune femme qui aimerait acheter le pull avec le renne. Comme je lui ai expliqué, ce pull n’est pas à vendre, n’est-ce pas ?
– Oui tu as raison Masha. Madame, ne souhaitez vous pas regarder dans le rayon de l’autre côté, nous avons toute une panoplie de pulls de Noël de ce genre?
– Mais c’est tout simplement incroyable. Il y a un pull là sur le mannequin et vous ne voulez pas me le vendre? Vous ne comprenez pas, il est parfait! Il est kitch à souhait et il sera parfaitement assortit aux décorations de Noël que j’ai acheté!

Lily s’était particulèrement énervée, plus que de raison, mais plus le jour du réveillon approchait et plus elle devenait nerveuse. La gérante donna alors des indications à sa vendeuse et celle-ci alla chercher un autre pull, en tout point similaire, mais où l’aspect avait l’air plus brillant. C’est en tout cas l’impression qu’il donna à Lily. La gérante dit alors:
– Ce n’est pas celui du mannequin mais il est identique. C’est le dernier que nous ayons.
– Dans ce cas je le prends, répondit Lily soulagée.

Elle sortit du magasin, plutôt fière de sa trouvaille et oublia en quelques instants l’épisode de la crise de colère. Son esprit s’était déjà détourné vers sa décoration et elle se dit qu’elle avait oublié d’acheter des bougies, elle repartit alors en mission afin de trouver celles qui seraient assorties à la nappe et la vaisselle qu’elle avait acheté.

***

Le 24 Décembre. Ca y est, le jour J était enfin là et Lily se sentait sur les starting blocks. Il n’était que 6 heures du matin mais elle avait décidé de se réveiller tôt pour pouvoir tout préparer. Elle avait d’ailleurs pris une journée de congé exprès. Comme chaque année, le repas de fête se déroulait chez elle. Son appartement était plus petit que celui de ses parents mais au moins elle avait tout le temps de faire sa mise en place et son repas. Lily contempla le sapin, plutôt satisfaite, car celui-ci n’avait perdu que très peu d’aiguilles. Elle était contente, tout s’annonçait parfaitement bien!

18h00. Ses parents n’allaient pas tarder et Lily s’affairait déjà en cuisine. Elle venait de mettre son pull qu’elle avait eu avec tant de difficultés et elle le portait avec une jolie jupe noire évasée. Elle était en train de farcir l’énorme dinde qu’elle avait du aller chercher à l’autre bout de la ville chez un boucher renommé. Elle finit de la préparer avant de la mettre au four.

Quelques minutes plus tard, la sonnette de la porte d’entrée retentit. Ses parents entrèrent et Lily ne put s’empêcher de leur jeter un regard un peu surpris.
– Vous n’allez pas vous changer? leur demanda-t-elle.
– Ben non pourquoi? Je ne savais pas que je mangeais chez la Reine d’Angleterre ce soir, lui répondit son père en rigolant.
– Je pensais juste que vous auriez pu faire un peu plus d’efforts c’est tout, c’est Noël.
– Nous avons mis nos plus beaux habits, répliqua sa maman un peu agacée. Je sais que tu achètes chaque année beaucoup de choses pour les fêtes mais c’est très cher. Et puis porter ce genre de pull comme tu as n’est plus de notre âge.
– Il n’y a pas d’âge pour avoir l’esprit de Noël, rétorqua Lily.

Lily finit de préparer le repas seule, refusant systématiquement les propositions de sa mère pour l’aider. Son père, comme résigné dès son arrivée, se mit à lire le journal qui trainait sur la table basse.

A 20h00, le repas était fin prêt. Ils se mirent tous les trois à table. Lily mis une musique de Noël en fond, alluma les bougies et disposa chaque plat sur la table qu’elle avait allongé pour l’occasion. Cette dernière était somptueuse et comme tout droit sortie d’un magazine de décoration de Noël. Son père émit un petit sifflement de contentement et se mis aussitôt à table, impatient de commencer. Il approcha la main vers un des canapés au saumon fumé mais Lily l’arrêta aussitôt:
– Non attends, j’ai oublié d’ajouter l’aneth.
– Mais ce n’est pas grave ça a l’air délicieux.
Lily, n’écoutant plus, était déjà partie à la cuisine pour chercher l’épice manquante.

– Mmmmmh… Ne s’empêcha de dire sa mère. Cette dinde est délicieuse.
– Mouais, elle est un peu sèche je trouve.
– Non pas du tout, c’est très bon, et tu n’as qu’à mettre de la mayonnaise avec si tu trouves ça sec, plaisanta son père.
Lily, prenant cette réplique au premier degré piqua un fard et ne put que fusiller son père du regard.

Finalement arriva le moment du dessert. Sa mère qui avait eu l’importante mission de s’en occuper, déposa des petites pâtisseries sur la table et dit:
– Il n’y avait plus de bûche à la boulangerie, du coup on a pris des réduits, j’espère que ça ne t’embête pas.
– QUOI? cria Lily du fond de la cuisine. Pas de bûche?
Elle revient aussitôt vers la table pour voir cet imprévisible dessert.
– Et bien non mais on a pris un assortiment de réduits et ils sont délicieux, je t’assures.
Lily, ne cacha pas sa déception mais elle apporta sans rien dire les assiettes à dessert.

Le repas se finit plutôt dans la bonne humeur, malgré l’absence de la bûche et les cadeaux furent échangés. Vers minuit, les parents de Lily se préparèrent à partir.
– Il est temps que l’on y aille non? demanda sa mère au père.
– Oui, tu as raison, il se fait tard, répondit-il.

En mettant sa veste, son père, qui avait bu un petit verre de trop, donna un coup dans le sapin et celui-ci tomba à la renverse. Les boules en verre accrochées se brisèrent au sol et les guirlandes lumineuses s’éteignirent. Lily, qui était assise à l’autre bout de la salle se jeta au sol afin de tenter de rattraper l’arbre qui tombait mais la seule chose qu’elle réussie à faire était de filer son collant.

Son père, sentant arriver l’orage, lança un petit « désolé » avant de fuir par la porte qu’il avait déjà ouverte. Sa mère demanda à sa fille pour la énième fois de la soirée si elle avait besoin d’aide:
– Non, je n’ai pas besoin de toi, je n’ai plus besoin de toi alors vas-y part, avant de gâcher à nouveau Noël, répondit Lily très énervée et déjà partie dans la cuisine chercher un balai.
Elle entendit alors claquer la porte et elle se sentit coupable pendant un instant d’avoir mis ses parents dehors aussi vite. Mais après tout se dit-elle, tout était de leur faut si le réveillon était gâché.

En retournant dans le salon, elle se regarda dans la glace. Elle était à présent en piteux état alors qu’elle avait mis des heures à se préparer: il y avait pleins d’épines de pin dans ses cheveux, son mascara avait coulé par les larmes de colère qu’elle avait eue, sa jupe abîmée et son collant était en lambeaux. Seul le pull était intact, elle dit en le regardant:
– Au moins toi tu es en bon état. Si seulement tout pouvait être aussi parfait. Je souhaiterais tellement que cette journée recommence…
Lily pensa rêver pendant un instant, elle cru que le renne lui avait fait un clin d’oeil. Elle se dit qu’il était tard et elle alla se coucher.

***

6h00. Le réveil sonna, elle pensait pourtant l’avoir arrêté hier. Elle coupa le réveil et vit la date sur son téléphone: 24 Décembre. Etrange se dit-elle, son téléphone devait avoir un bug. Elle se leva et alla préparer son café. Elle alluma la télé car elle aimait regarder les chants de Noël du 25. De plus en plus étrange, les chants de noël n’avaient pas commencés. Aux informations ils parlaient encore des préparatifs de dernière minute. Mais, impossible se dit-elle, la date indiquée était également le 24. Elle vérifia sur internet, la date du jour était bien le 24 Décembre, aucun doute n’était possible. Ne tenant plus de joie, elle se dit qu’on lui avait donné une seconde chance pour réussir le réveillon et commença ses préparatifs encore plus tôt que la première fois.

18h00. Cette fois tout était déjà prêt, la dinde dans le four et Lily avait même pensé à prendre la bûche parfaite qui manquait à son repas. Ses parents n’allaient plus tarder. Lily commença à enfiler son pull renne. Elle vu alors une étiquette à l’intérieur qu’elle n’avait pas vu la veille. L’étiquette indiquait:

« Souhaites autant de fois que tu voudras que la fête de Noël tu referas, mais la perfection jamais tu n’auras ». Lily rigola. Bien sûr qu’elle arriverait à avoir son Noël parfait, c’était d’ailleurs pour ce soir! La sonnette retentit enfin, le réveillon pouvait enfin commencer.

Cette fois-ci, la dinde était à tomber, les toasts au saumon saupoudrés d’Aneth et ses parents ravis de ce délicieux repas. Lily avait même négligé le fait qu’ils n’étaient pas venus habillés de manière aussi chic (ou kitch) qu’elle. Encore une fois, sa mère ne cessa de proposer son aide: pour découper la dinde, pour servir le vin, pour débarrasser… mais à chaque fois Lily refusa, il ne fallait pas qu’une seule chose aille de travers.

Au moment de partir, Lily fit bien attention à ce que son père ne soit pas trop près du sapin. C’est alors que sa mère trébucha sur un morceau de saumon qui était tombé par terre, et s’appuyant sur la table pour se relever, elle fit tomber toute la jolie vaisselle de Lily qui se brisa au sol en mille morceaux. De la même manière que la première fois, le père prit les jambes à son cou tandis que Lily passait ses nerfs sur sa mère. Ahhh si seulement Lily avait le droit à une troisième chance se demanda-t-elle devant son miroir un peu plus tard alors que tout le monde était partit.

***

Bip bip bip… A nouveau le réveil sonna, il était 6h00 et non Lily ne rêvait pas, c’était bien à nouveau le 24 Décembre. Optimiste, elle se leva et prépara à nouveau son réveillon, elle se dit que cette fois, c’est la bonne.

18h00, ses parents arrivèrent, Lilly qui connaissait les conversations par coeur ne prenait même plus la peine de les écouter. Elle servit, telle une pendule, les plats les uns après les autres guettant la moindre erreur qu’elle aurait pu faire la veille et ne prenait même plus la peine de répondre aux propositions d’aide de sa mère. Vint ensuite le moment des cadeaux et enfin celui du départ. Son père était loin du sapin, sa mère du morceau de saumon par terre et ils étaient presque à la porte. Lily se dit que cette fois ça y était, la soirée avait été parfaite… et c’est à ce moment là qu’elle même fit tomber une bougie en leur disant au revoir. La bougie enflamma alors instantanément le rideau. Heureusement, son père qui avait de bon réflexes, prit l’extincteur dans le couloir et éteint le début de feu. Lily, déçue et chamboulée, mis ses parents dehors. Ahhh, une dernière chance implora-t-elle le pull renne devant le mirroir…

***

Bip, bip, bip… A nouveau 6 heures sonnèrent. Lily qui avait réfléchit depuis la veille, enfin depuis le précédent réveillon, se dit que cette fois ce serait différent, cette fois elle ne ferait aucun effort. Pour preuve, elle allait d’ailleurs se rendormir.

10h15. Lilly se leva et pris son café. Sur un coup de tête, elle décida alors d’appeler sa mère et lui demanda de venir pour l’aider à préparer le repas. Celle-ci, ravie, lui indiqua qu’elle arriverait pour 14h00. Comme si elle aurait assez de temps pour tout faire, se dit Lily.

14h07, sa mère sonna à la porte. Son père, qui l’accompagnait, se mit directement sur le canapé devant la télé. Sous le regard médusé de Lily, sa mère pris alors la cuisine en main. Elle ne suivit cependant pas le menu que Lily lui avait préparé et accroché sur la porte du frigo, ce qui avait tendance à l’énerver. Sa mère en rigola et continua comme si de rien n’était.
– Viens plutôt devant la télé, lui dit son père.
Lily retourna alors dans le salon et s’assis sur le canapé à côté de son père. Elle passa alors un moment qu’elle trouva agréable devant un de ces films de Noël où le scénario est cousu de fil blanc et où il neige systématiquement durant la scène de fin.

Vers 20h00, et à la stupéfaction de Lily, le repas était finalement prêt. Ce n’était bien sûr pas aussi parfait que lorsque Lily l’avait fait lors des précédents réveillon mais c’est plutôt bon. Lily n’avait pas acheté la bûche et ses parents n’avaient pas eu le temps de passer à la fameuse boulangerie. Sa mère, qui avait toujours plus d’un tour dans son sac, sortit les glaces trouvées dans le congélateur et fit du chocolat fondu et des amandes grillées pour faire de jolies compositions.

L’échange de cadeau se passa dans la bonne humeur et vers minuit la soirée toucha alors à sa fin. Même si ça n’avait pas été un Noël parfait, au moins celui-ci avait eu le mérite d’être différent, se dit Lily. Pas de catastrophe en vue, ses parents se dirigèrent vers la sortie. C’est alors que se mit en route l’alarme incendie. Sa mère avait laissé le four allumé et des résidus qui étaient tombés dans le bas du four avaient pris feu. Lily alla éteindre le four (et le début du petit feu) et aéra la cuisine pour que la fumée noire puisse s’en échapper.

Alors elle craqua et se mit à pleurer.
– Pourquoi pleures-tu ma chérie? lui demanda sa mère
– Parce que quoi que je fasse, Noël ne sera jamais parfait. Il y aura toujours un sapin avec des boules fragiles, du saumon par terre ou des bougies en plein milieu.
– Je ne comprends rien à ce que tu dis mais je ne suis pas d’accord, ce Noël a été parfait.
– Ah oui? On a pourtant failli mettre le feu à la maison. Et puis la dinde était un peu cuite et il n’y avait pas de bûche!
– Est-ce vraiment à ça que se résume un Noël « parfait » selon toi? A un tableau digne d’une publicité pour des chocolats fourrés? A des personnes qui se sourient mais ne se parlent pas? A un repas succulent mais aucun partage? Alors si c’est ça, je n’en veux pas.
– Vraiment?
– Oui vraiment. Pour moi Noël est un moment où je peux voir ma fille, où je peux cuisiner pour ma famille, où je peux voir ton père devant des téléfilms l’après-midi et surtout un moment où on s’assoit tous ensemble pour partager un bon moment. Bref, un réveillon comme celui-ci.

Lily en resta bouche bée. Depuis tant d’années qu’elle avait cherché son noël parfait, celui-ci avait toujours été là, tout prêt d’elle et elle avait pourtant refusé obstinément de le voir. Elle sourit et proposa à ses parents de rester un peu plus, elle voulait ressortir les vieux jeux de société. Ses parents ravis prirent Lily dans leurs bras. Celle-ci ôta son pull renne, elle se dit qu’à présent elle n’en aurait plus besoin. »

FIN

Publicités

8 réflexions sur “Nouvelle : « A la recherche du Noël parfait »

  1. sweetflamantrose dit :

    Pour être justement dans une réflexion actuelle sur le « bien-ecrire », je prends des conseils un peu partout sur des blogs d’écrivains et sincerment ton texte réunit pas mal de critères. C’est très chouette à lire et on s’identifie parfaitement, les descriptions sont concises mais justes et n’alourdissent pas la lecture. Tu réussis cet exercice pas facile je trouve de ne pas surcharger le texte avec des mots valises comme être avoir mettre faire. Bravo! Et super de t’être lancée en le partageant 😊

    Aimé par 1 personne

    • Cynthia F. dit :

      Merci vraiment pour ton message, ça me touche beaucoup. J’avais eu l’idée de poster une nouvelle pour Noël car je voulais faire quelque chose de spécial, du coup je me suis mise au défi de l’écrire. J’ai dépassé le délai que je m’étais donné mais j’ai tenu à la publier. C’est vrai que je n’étais pas rassurée en la postant, j’avais beaucoup de trac mais c’est grâce à des commentaires comme le tiens que je me dis que j’ai bien fait! Je ne peux te conseiller que de tenter toi aussi l’expérience. C’est angoissant mais tu pourrais être étonnée des retours de tes lecteurs! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s