Mes petits bouts de culture #7 : Juillet

Nous voici à nouveau réunis pour un rendez-vous de MPBDC, le 7ème en fait! Ce mois-ci, quelques films vus au cinéma, quelques sorties intéressantes à la télévision et surtout pas mal de lecture! Je vous laisse regarder tout ça en détail 😉 :

.

Spider-Man: Homecoming

spider-man-homecoming-photo-affiche-spider-man-homecoming-990355Il faisait partie des films que j’attendais impatiemment pour cette année et en relisant cet article, je me suis rendue compte que je m’attendais à un teenage-movie, drôle et léger… Et en cela je n’ai pas été déçue. Situé entre le film familial et le film de superhéros, ce Spiderman ouvre un nouveau genre, plus réussi par exemple que le dernier 4 Fantastiques qui n’avait aucun humour et se prenait beaucoup trop au sérieux. Cependant, en terme d’adaptation de la BD, ce film est plus éloigné que les films précédents. Ici Peter Parker est adolescent, un geek, mordu par une araignée mais qui se prend déjà pour un héros. On oublie donc certains éléments importants du personnage comme sa passion pour la photographie ou son amitié avec Mary-Jane dont il est secrètement amoureux.

Pour conclure, une version originale de Spiderman, qui ne plaira peut-être pas aux fans de l’homme araignée mais sera un bon divertissement familial.

Pour voir la bande-annonce, c’est par ici.

.

The Circle

the_circle

Emma Watson est l’une des rares actrices dont je suis carrément fan. Après la Belle et la Bête, j’étais donc ravie de la retrouver dans un nouveau film cette année, qui plus est un film de science-fiction avec Tom Hanks. L’histoire est basée sur un roman, elle est donc plutôt originale et nous sommes très proche de notre réalité actuelle, ce qui donne la chair de poule de penser qu’on pourrait très bientôt arriver à ce stade. Ce film oscille un peu entre l’excitation de la nouveauté et de l’évolution avec le malaise que cette dernière va provoquer. C’est donc un film qui ne dit pas clairement « attention, les réseaux sociaux sont un danger pour votre vie privée », mais qui ne dit pas non plus que d’autoriser des sociétés à tout connaître de votre vie est une bonne chose. Je suis donc restée un peu perplexe face à la morale de l’histoire, et j’attends de lire le roman pour poser un avis définitif. En effet, cette indécision peut venir simplement d’une mauvaise adaptation.

Pour conclure, un film à voir, ne serait-ce que pour Emma Watson et pour comprendre le danger de mettre trop de choses sur vous sur les réseaux sociaux.

Pour voir la bande-annonce, c’est par ici.

.

Le dernier jour de ma vie

Sortit ce mois-ci sur Netflix, j’ai été étonnée d’apprendre que c’était une exclusivité de la chaîne. Son scénario est tellement original et l’image tellement bien travaillée que j’ai pensé que c’était un film qui était sortit au cinéma il y a quelques années et que j’avais zappé. A première vue, il semble être un film pour adolescents, mais finalement l’histoire est plus profonde et aborde même le problème du harcèlement au lycée. Même si les actrices sont encore relativement peu connues, j’ai été bluffée par leurs performances, surtout celle de Zoey Deutch (l’actrice principale).

Pour conclure, un film à ne surtout pas rater, pour ses belles images, la performance de ses actrices et sa fin inattendue.

Pour voir la bande-annonce, c’est par ici (VO). Uniquement disponible sur Netflix pour le moment.

.

Baby Boss

597368

Ces derniers temps, à chaque fois que j’ai vu un nouveau dessin animé, j’ai été déçue. Que ce soit Vaiana, Comme des bêtes ou encore Cigognes et Compagnie, j’ai trouvé ces films sans intérêt et je me suis même beaucoup ennuyée en les regardant. Moi qui suis pourtant une grande fan de films d’animations, je suis restée sur ma faim… jusqu’à Baby Boss. Je l’ai vu avec beaucoup d’appréhensions (il y avait selon moi beaucoup trop de tapages autour pour que ce soit un bon film) mais j’ai découvert finalement une histoire super originale, des personnages attachants et beaucoup d’humour. J’étais littéralement morte de rire du début à la fin.

Pour conclure, un dessin animé qui, pour une fois, est à ne pas manquer, un petit bijou qui plaira autant aux adultes qu’aux enfants.

Pour voir la bande-annonce, c’est par ici. Pour l’acheter, c’est par ici.

.

Kong: Skull Island

kong-skull-island-affiche-970316

Kong fait partit de ces films que je m’apprêtais à regarder avec une certaine appréhension, comme si je savais que je n’allais pas aimer. Mais comme je voulais lui laisser une chance et puis comme je suis curieuse, j’ai quand même voulu tenter.

Verdict? Ben non, je n’ai pas eu d’agréable surprise. Bien loin du King Kong de 2005 (que j’avais adoré), ici nous avons presque une version de Jurassic Park avec un singe géant. En effet, les personnages se retrouvent sur une île où ils découvrent non seulement Kong mais aussi tout un tas de grosses bestioles qui ressemblent un peu à des dinosaures. Autant dire que niveau scénario, rien de très original: ils doivent survivre et quitter l’île.

Pour conclure, un film qui a assouvit ma curiosité mais qui m’a déçu (oui, même si mes aspirations n’étaient pas très hautes). Je ne le reverrais certainement pas…

Pour voir la bande-annonce, c’est par ici. Pour l’acheter, c’est par ici.

.

The Musketeers

the_musketeers

Je ne pensais pas au début regarder cette série, elle me semblait un peu trop banale. Et finalement c’est l’article d’une blogueuse (dont je n’arrive plus à retrouver le lien, j’en suis navrée) qui m’a convaincue de la regarder. Il faut également savoir que j’ai déjà tenté de lire le livre de Dumas à plusieurs reprises, et, tout comme l’Ile au trésor, je n’ai pu aller jusqu’au bout. J’aime pourtant les romans d’aventure, mais impossible d’accrocher. Au contraire, j’ai beaucoup aimé cette série qui, même si elle s’éloigne un peu de l’histoire originale, nous fait retrouver les principaux caractères des mousquetaires. Cette série est très addictive par ses romances et puis il y a toujours un méchant contre qui les mousquetaires luttent (le cardinal de Richelieu en premier), elle est également plutôt bien faite (les scènes de combat sont par exemple très réalistes) et j’aurais voulu qu’elle ne soit pas arrêtée au bout de 3 saisons. Et pour la petite histoire, ça m’a donné envie de retenter la lecture du roman.

Pour conclure, une série qui vous fera aimer ou redécouvrir l’histoire d’Alexandre Dumas.

Pour voir la bande-annonce, c’est par ici (VO). Les trois saisons sont visibles sur Netflix (série arrêtée).

.

Little Witch Academia

dd069e4389d8fe58240b9fa71975a57325ec2c99

D’habitude, je préfère les manga en livre plutôt qu’en animé, mais cette série produite par Netflix paraissait toute mignonne et j’ai voulu tenter. J’ai donc découvert une personnage principale rigolote et maladroite (et donc aussi très attachante), accompagnée de 2 meilleures amies farfelues et originales. On y retrouve aussi l’élève énervante qui sais tout et fait tout parfaitement, et au contraire la cancre qui fait toujours tout exploser!

Bien sûr, je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec Poudlard, l’école de sorcellerie de l’univers d’Harry Potter, avec les cours de magie, les cours de vol en balais ou encore le festival de fin d’année qui rappelle la coupe de feu. Mais les aventures ne sont pas les mêmes (beaucoup moins sombres) et ici nous sommes dans un univers exclusivement féminin. Même si cette série m’a beaucoup plu, j’ai cependant été déçue que la première saison finisse en plein milieu du festival. Mais heureusement la prochaine saison sort ce mois-ci!

Pour conclure, une série pleine de magie et de « mignonneries » qui vous rappellera peut être le monde d’Harry Potter tout en en étant très éloigné.

Pour voir la bande-annonce, c’est par ici (VO). La première saison est visible sur Netflix pour le moment.

.

La rencontre idéale (ou presque)

51dsulawzpl-_sx195_

Peut-être est-ce à cause de l’été ou peut-être que la fatigue a fait que j’étais dans une période où j’avais besoin de lire quelque chose de simple, voire de niais, mais du coup, en passant faire mes courses, je me suis arrêtée et j’ai acheté ce livre sur un coup de tête.

Comme je m’y attendais, l’histoire est cousue de fil blanc, et a même un petit côté misogyne typique des Harlequin (l’homme qui travaille dans le bâtiment et ne veut pas montrer ses sentiments, la femme qui arrive en talons hauts à la campagne et prépare à manger pour tous les hommes qu’elle croise, etc, etc.).

Cependant, il y a aussi des bons côtés. L’héroïne par exemple, n’est pas aussi nunuche que ce qu’on peut penser au début. Les personnages  de manière générale sont quand même attachants même si on se sait comment ça va se finir. En plus, comme ça se passe en Picardie, ça m’a permis de « découvrir » un peu la région à travers ce roman.

Pour conclure, un livre spécial été, à lire sur la plage, ou bien entre deux romans bien ficelés pour se reposer l’esprit.

Pour l’acheter, c’est par ici.

.

Ce crétin de prince charmant

ce-cre2889ac2a9tin-de-prince-charmant

Comme j’étais partie sur les romans nunuches, j’ai retrouvé ce petit roman dans ma bibliothèque que je n’avais pas lu depuis un moment. Et bizarrement je ne me souvenais plus du tout si je l’avais aimé ou non. Ca aurait du me mettre la puce à l’oreille.

En effet, ce qui m’a le plus interpelé dans ce roman et qu’il est très brouillon (l’on commence par des échanges de mails mais qui sont mélangés avec ce qu’il se passe en « réalité ») et du coup j’ai eu du mal au début à comprendre qui était qui. De plus, même si je ne veux pas vous spoiler, je peux vous dire cependant que cette histoire finit en queue de poisson (ou ne finit pas, comme vous préférez).

Le côté épistolaire à travers les échanges de mails est cependant très intéressant. Les mails sont plutôt dynamiques et humoristiques et m’ont même inspiré pour ma propre correspondance.

Pour conclure, un roman dédié aux célibataires en mal d’amour, qui comme l’annonce le titre tourne beaucoup autour des hommes, mais où l’élément le plus intéressant est le lien d’amitié qui se forme à travers les échanges de mails de ses deux héroïnes.

Pour l’acheter, c’est par ici.

.

Les shojos sont la plupart du temps basés sur le même modèle: la fille timide et réservée qui se laisse séduire par un homme beau et froid (et un peu macho) et finit par le transformer en un homme gentil et doux à la fin de la série. Et, je le répète, comme j’étais dans une période propice à ce genre de lecture, j’ai relu trois manga, correspondant complètement à cette description:

.

Midnight Secretary

midnight-secretary-soleil-1

La personnage principale est une secrétaire, totalement dévouée pour son entreprise et son patron. Elle est transférée auprès d’un des Directeurs, connu pour être à la fois un Don Juan et un patron coriace, et qui se révèle être en fait un vampire.

Bien sûr, vous vous en doutez, la secrétaire va être tellement dévouée envers son patron qu’à un moment le dévouement se transformera en amour.

Ce qui m’a attiré dans cette série est le côté un peu fantastique avec la communauté des vampires. Le patron également, qui est the bad boy, et qui va finir par baisser sa garde et tomber amoureux de cette petite secrétaire.

Pour conclure, un Twilight version japonaise et version travail. On y retrouve l’amour impossible, un clan qui veut tout contrôler et, bien sûr, des buveurs de sang!

Une série à 7 tommes. Pour acheter le tome 1, c’est par ici.

.

Private Prince

private-prince-asuka-1

L’héroïne est ici une étudiante, ou plutôt une doctorante en train de rédiger sa thèse dans le cadre de ses études d’Histoire et elle a choisi comme sujet celle d’une Japonaise devenue reine d’Estolie (un pays imaginaire mais qui d’après le manga devrait se situer vers l’Europe). Coup de chance, son arrière-petit-fils est venu au Japon pour étudier dans la même Fac qu’elle. L’héroïne voit donc cela comme l’opportunité d’accéder à des documents qui l’aideraient pour sa thèse. Sauf que le prince lui ne donnera ces documents que si la jeune fille tombe amoureuse de lui… Ce qui bien sûr n’est pas gagné car lui est un gros pervers qui n’aime que les grosses poitrines!

Pour conclure, un manga humoristique et décalé, qui vous fera rêver de devenir une princesse.

Une série à 5 tommes. Pour acheter le tome 1, c’est par ici.

.

Happy Mariage

happy-mariage-1-kaze

Comme le titre l’indique, le thème de ce manga tourne autour du mariage. Tout commence avec une héroïne qui est obligée de mener une double vie et de travailler comme hôtesse le soir pour régler les dettes de son père. Jusqu’au jour où un homme, le directeur de son entreprise (là où elle travaille en journée), vient lui faire une proposition : se marier avec lui et en contre-partie il réglera toutes ses dettes. Une proposition intéressante mais qui ne bien sûr sera pas sans conséquences.

Même si l’histoire paraît plutôt banale de prime abord, ce que j’ai aimé est que la série ne s’est pas juste limitée à un mariage arrangé et à des époux qui vont apprendre à s’aimer. Il y a également la recherche de la vérité sur le passé de ce directeur, et un combat pour obtenir la direction du groupe.

Pour conclure, un manga pas aussi simple que nous pourrions le croire de prime abord, mais où nous retrouvons quand même la jeune femme réservée et l’homme beau et froid qui va tomber sous son charme!

Une série à 10 tommes. Pour acheter le tome 1, c’est par ici.

.

Et vous, quels ont été vos petits bouts de culture ce mois-ci? Avez-vous vu, lu ou entendu l’un de ces films/séries/livres? Qu’en avez-vous pensé?

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publicités

Une réflexion sur “Mes petits bouts de culture #7 : Juillet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s